Une vie d'orchestre ce n'est pas seulement un soir de votre vie, c'est aussi plein de petits moments... que nous avons voulu partager avec vous

Blicket auf !

Ca y est, après des semaines de répétitions, nous touchons au but : la première répétition rassemblant tous les chœurs va avoir lieu lundi soir 3 mars à Bercy.

D’ici là, quelques ultimes activités de réunions/organisation/traductions sont organisées par l’administration et quelques membres du chœur pour être fin prêts à accueillir les chanteurs des deux célèbres chœurs européens que sont le Wiener Singverein et le London Symphony Chorus, qui arrivent précédés d’une impressionnante réputation. Il va falloir être à la hauteur ! Et, dans toute organisation, on le sait bien, pour bien commencer, il faut réussir l’accueil. Pour ce faire, des comités d’accueil polyglottes vont être à l’arrivée des Eurostar et avions en provenance de Londres ou de Vienne, pour prendre en charge nos désormais “collègues”, les accompagner à leurs hôtels et s’assurer qu’ils sont bien installés.
Et, en fin de journée, le grand moment tant attendu : rassemblement de plus de 500 chanteurs ! Près de 300 adultes et plus de 200 enfants ! Je suis très impatient de voir ça, ça m’évoque d’avance la toute première répétition du Chœur de l’Orchestre de Paris, où nous étions plus de 140 chanteurs (par rapport aux quelque 60 dans la chorale dont je venais !). Nous allons commencer par une traditionnelle répétition chant-piano avec le Maestro, Christoph Eschenbach. Prise de conscience de la masse du groupe choral, écoute des autres pupitres, découverte des chœurs d’enfant, ça donne vraiment envie ! J’ai déjà une pensée pour notre pianiste, Nicolas Fehrenbach, qui va se retrouver tout seul avec son piano face au chef et à ce gigantesque dispositif. Je sais que tout ira bien, mais je n’aimerais pas être à sa place, lundi soir… Bon courage, Nicolas !

Et au-delà de cette première répétition, se profile déjà celle du lendemain, avec orchestre et solistes… J’essaye d’imaginer cette immense masse chorale avec cet orchestre aux proportions si larges, l’orgue et les huit solistes, dans cette gigantesque enceinte qui nécessite absolument que nous soyons sonorisés… Ayons confiance, il parait que la technique va faire des miracles pour que les pianissimi restent des pianissimi et que nous puissions nous entendre d’un bout à l’autre de ce dispositif. Je sais que j’aurais souhaité chanter cette œuvre ailleurs, mais je ne me plains pas, je suis déjà très heureux de la chanter… pour la première fois ! Car, en effet, en 32 années de chant choral, je ne l’ai jamais ni chantée, ni entendue en “live”. Mais je l’ai souvent écoutée au disque, et le deuxième mouvement, en particulier, me transporte de bonheur. Alors, quelles sensations vais-je avoir dans Bercy ? Quelle va être la sonorité ? Vais-je être déçu ? Nos “collègues” autrichiens et anglais l’ont déjà chantée, mais pour nous, c’est une vraie première ! Je crois que j’ai le trac, en fait !

Et, à quelques jours de ce grand événement, je ne peux m’empêcher d’avoir une petite pensée pour Arthur Oldham, d’une part, et à double titre - il a dirigé le London Symphony Chorus, et il aurait adoré monter cette œuvre – et pour le jeune Antoine d’autre part, qui a déjà chanté l’œuvre dans les rangs de la Maîtrise et qui a souhaité venir la chanter dans les rangs des adultes, où il tient parfaitement sa place.
En attendant lundi : Blicket auf !

3 commentaires

S'abonner au flux RSS

  1. Nathalie

    Bonjour,

    Quel est, selon vous, la meilleure catégorie de place (Carré or, cat 1, cat2 …)pour profiter au miximum de la musique (qualité du son) et vu d’ensemble ?
    En vous remerciant.

    Cordialement,
    Nathalie

  2. Etienne Caylou

    Bonjour, j’étais au concert à bercy, bravo!
    Je voulais savoir si vous connaissiez le nom de l’entreprise qui s’est occupé du son?
    Merci, et encore bravo!

  3. Boris

    Guter Eintrag, Christopher! Hatte mich schon gefragt, wo das Konzert schlussendlich stattgefunden hat … Ich hoffe, es ging gut? Mal die anderen Blogeinträge lesen …

Écrire un commentaire

Votre commentaire

Retour à la page d'accueil