Une vie d'orchestre ce n'est pas seulement un soir de votre vie, c'est aussi plein de petits moments... que nous avons voulu partager avec vous

Mambo !

Entrez, entrons, la danse est partout!
Dans les gestes longs du chef d’orchestre Fayçal Karoui, dans les pas godillants de l’acteur Pierre-Jean Chérer. Et dans le plaisir à jouer des musiciens: les violoncelles jouent la Danse de Brahms à la hongroise, la manche gauche sur la hanche (pas tout le temps, quand même), les deux premiers altos font du patinage pendant le Can-Can d’Offenbach! Si certaines œuvres ont été écrites pour suspendre leurs auditeurs, leur donner un sentiment d’éternité, ces ballets, ces pièces de danses sont bien ancrées au sol, et leur public se sent bien terrestre!

Deux spectacles ont rythmé la journée, deux encore demain et une dernière samedi, le temps passe vite en musique! Pour Pierre-Jean Chérer, c’est une énorme surprise, puisqu’au théâtre on répète plusieurs semaines avant d’accueillir le public au spectacle, alors que les musiciens de l’orchestre ont l’habitude de répéter et jouer un concert différent presque chaque semaine ! C’est sa première expérience avec un orchestre, mais la musique classique lui est très proche. Son père était mélomane, il écoutait beaucoup de musique et ce spectacle vient relier l’acteur à son souvenir. Sans savoir tout ça, on le regarde depuis la salle avec beaucoup de plaisir se glisser entre les musiciens, s’asseoir au-dessus d’eux, le menton sur la rambarde, goûtant comme un enfant le plaisir du spectacle. Il sort de chaque œuvre emballé, il dialogue avec le chef, on sent qu’il en veut encore. Et quand ça recommence, il grimpe l’escalier la cervelle dans les jambes, déjà imprégné de musique, et regagne son nid profiter encore de la virtuosité des musiciens.

Son personnage est un peu dans la lune, c’est celui d’un danseur qui vient se présenter à une audition, se trompe d’endroit, débarque au milieu d’un concert. Sans mesurer une seconde qu’il devrait débarrasser le plancher, il laisse sa curiosité et son plaisir faire de lui le maître du jeu. “Ce matin - raconte Pierre-Jean Chérer -  les enfants ont manifesté bruyamment, ils voulaient me mettre dehors!”. C’est toujours surprenant, non, cette capacité des enfants à plonger dans une histoire ! Et bien ce personnage est un peu comme eux. A l’heure du déjeuner, Pierre-Jean Chérer prend le métro et tombe sur des classes qui sortent du spectacle. Avalanche de questions. C’est comme si l’histoire continuait.

8 commentaires

S'abonner au flux RSS

  1. Mololo Mousmous

    eh oui c encore moi

    ct tro bien !! michotoko

  2. linda

    bonjours
    j’ai bien aimer se concert il etais bien fais avec le commédien c’etait tres marrant bons courrage je vous felicite
    BRAVO encore
    un eleve de Catherien AMIEL.

  3. Maélys

    C’était mon premier concert de musique classic et j’en suis ravi, j’en garde un super souvenir.

    Bonjour à toi Mololo Mousmous et à toi aussi linda

  4. Maélys

    Le Mambo était vraiment GENIAL, il était parmis mes préférés avec la Valse des Fleurs

  5. rania

    Le mambo était trébien je l’admais.

  6. luce

    Moi aussi je trouve qu’il était bien le Mambo le Cancan aussi !!!

  7. linda

    bonjour a tous,
    vous avez tres,tres,tres… bien jouer
    j’ai plus aimer le concert “Entrons dans la danse” que le concert”sans frontier” merci encore
    Linda NHOUYVANISVONG
    un eleve de Catherine AMEIL

  8. loic

    s’elle que j’ai le plus aimé s’es le MANBO!!!!!!!!!

Écrire un commentaire

Votre commentaire

Retour à la page d'accueil