Une vie d'orchestre ce n'est pas seulement un soir de votre vie, c'est aussi plein de petits moments... que nous avons voulu partager avec vous

L’Académie : impressions (de trop peu)

Hier les stagiaires de l’Académie de l’Orchestre de Paris terminaient leur première session, dirigée par Christoph Eschenbach.

La violoniste Anne-Sophie Le Rol était aux côtés de Gilles Henry, au bord de la scène, parmi les premiers violons. Elle parle de “moments magiques, dans cette Salle Pleyel, uniques, gravés“. Ce n’est certes pas sa première expérience d’orchestre, ni d’ensemble, mais elle a senti “une telle énergie, qu’on ne trouve pas forcément dans un orchestre du Conservatoire“.

Une impression que partage Chi Li, tout jeune violoniste de 15 ans, arrivé de Taïwan il y a quatre ans. Très engagée physiquement dans le concert, essayant de se fondre dans le son collectif, Anne-Sophie a éprouvé une joie immense et aurait bien continuer au-delà de la Troisième Symphonie de Brahms à laquelle elle participait avec les huit autres stagiaires. Un peu comme Pascal Moraguès, soliste du concerto de Mozart, qui dans la seconde partie a emmené ses collègues de l’orchestre dans une troisième mi-temps de concert, avec deux bis transcrits du Quintette, op.34 de Weber!

Écrire un commentaire

Votre commentaire

Retour à la page d'accueil