Une vie d'orchestre ce n'est pas seulement un soir de votre vie, c'est aussi plein de petits moments... que nous avons voulu partager avec vous

Entrer en immersion

L’espace d’un concert, entrer en immersion, depuis ce silence qui se crée quand le chef lève sa baguette jusqu’à celui où elle tombe pour la dernière fois.

Dès la première seconde, je me suis senti pleinement impliqué dans tout ce qui se déroulait.
Pour mon dernier concert avec le Chœur de l’Orchestre de Paris j’ai voulu essayer de vivre le concert comme un acteur de théâtre : plutôt que d’attendre ma courte intervention, chanter ce que je vois sur la partition puis attendre la suivante, je ne suis pas sorti de cette constante attention nécessaire quand on chante. J’ai tâché de vivre toute la musique, aussi parce que le poids dramatique de l’œuvre l’exigeait. Mon intervention a pris un sens nouveau, un peu comme une prise de parole dans une conversation ; ce n’était pas un événement : elle coulait de source, il suffisait d’écouter ce qu’il y avait avant. J’ai aussi essayé de chanter le plus par cœur possible, et là encore, j’ai senti une grande liberté. Les chefs de chœur nous avaient dit après la générale qu’il fallait lâcher le plus possible ce bout de papier qui crée une distance entre nous et le public, mais aussi entre nous et le chef. Concrètement, mes yeux n’ont pas quitté le chef ou le public, j’ai essayé de faire le moins de mouvement possible quand je n’avais pas la parole, j’ai agi comme si le public me regardait toujours.

J’ai vraiment vécu un moment extraordinaire, je me suis laissé agir par cette musique lourde de sens. Merci à Didier et Geoffroy, mais aussi à Ingo Metzmacher qui nous a constamment poussés à jouer l’œuvre pour ce qu’elle est à la base : une messe pour les morts.

Britten, War Requiem
Paris - Salle Pleyel, 20 et 21 janvier 2010

2 commentaires

S'abonner au flux RSS

  1. myriamax

    Merci pour ce témoignage immersif
    je serais très enchanté de pouvoir illustrer votre commentaire d’une photo immersive si l’occasion se présente un jour.

    Cependant je partage ma modeste contribution immersive sur ce lien

    http://myriamax.com/Fr/Orchestre_de_Bretagne

    Cordialement

  2. Marie Chamfrault

    Merci Antoine pour ces 4 saisons dans le choeur et pour ce témoignage in vivo de ce superbe concert. Longue route musicale à toi !
    Marie Chamfrault
    Assistante des chefs du choeur
    Orchestre de Paris

Écrire un commentaire

Votre commentaire

Retour à la page d'accueil