Une vie d'orchestre ce n'est pas seulement un soir de votre vie, c'est aussi plein de petits moments... que nous avons voulu partager avec vous

Le trombone aux premières loges !

Une sonate pour trombone et piano…! Ça existe donc…? La saison de musique de chambre se poursuit, avec cette fois la musique pour vents de Camille Saint-Saëns, répertoire que les solistes de l’orchestre viennent d’enregistrer. Et c’est pour moi une surprise de voir à l’affiche du concert au Musée d’Orsay le 21 mai cette Sonate pour trombone…

Petite visite sur YouTube pour constater qu’on y trouve des petites pièces, toujours filmées dans des conditions qui ressemblent à des auditions d’élève. Il existe en effet une grosse littérature de pièces de concours, m’explique le tromboniste Guillaume Cottet-Dumoulin, que je retrouve après la répétition du concerto de Schnittke. Ce sont des pièces qui ont été composées assez récemment. Le Conservatoire National Supérieur de Paris a contribué à édifier ce répertoire.
En fait, avec Saint-Saëns, le trombone sort du désert qu’a représenté pour lui le XIXe siècle. L’époque baroque lui avait été très favorable, puisque sous sa forme ancienne, le sacqueboute, le trombone jouait fréquemment en soliste, accompagné par la basse continue (clavecin, orgue…). Ce fut le premier cuivre a être véritablement chromatique donc à pouvoir se produire en soliste, quand les autres étaient des instruments limités à l’harmonie. La période classique a confirmé cette position avec de véritables concertos, dont un par le père de Mozart, Leopold, et un autre par Michael Haydn, pour citer des noms connus. Et puis quasiment plus rien -hormis le concerto de Ferdinand David en 1837- jusqu’à Saint-Saëns, que suivront des compositeurs comme Ropartz, puis Stravinski si l’on prend en considération la participation du trombone à l’Histoire du Soldat, puis Hindemith, Dutilleux, Martin et les compositeurs contemporains -Tomasi, Berio, Dusapin…

Concert  à l’Auditorium du Musée d’Orsay le 21 mai à 12h30
Œuvres de musique de chambre avec vents de Camille Saint-Saëns par les Solistes de l’Orchestre de Paris
» Programme du concert

Écrire un commentaire

Votre commentaire

Retour à la page d'accueil