Une vie d'orchestre ce n'est pas seulement un soir de votre vie, c'est aussi plein de petits moments... que nous avons voulu partager avec vous

Le retour d’un invité attendu

Radu Lupu revient cette semaine, avec Paavo Järvi, pour le dernier concerto de Beethoven.

Le pianiste roumain est de longue date un invité de l’Orchestre de Paris : c’est Daniel Barenboim qui l’a reçu pour la première fois, en 1977. Depuis, retours réguliers, répertoire immuable : Mozart, Brahms, Schumann et Beethoven. Le point culminant de cette collaboration reste l’intégrale Beethoven dirigée par Wolfgang Sawallisch, dans laquelle Radu Lupu donna les cinq concertos. Devant le clavier comme dans une bulle, Radu Lupu est de ces artistes qui ont un son bien à eux. Son Beethoven n’est jamais excessif, il a ce goût d’une invention spontanée, d’une improvisation. L’homme est absolument discret et le musicien peut être royal. C’est un concert qu’on guette.

Concerts les 2 et 3 juin 2010 à la Salle Pleyel
» Programme détaillé des concerts

Écrire un commentaire

Votre commentaire

Retour à la page d'accueil