Une vie d'orchestre ce n'est pas seulement un soir de votre vie, c'est aussi plein de petits moments... que nous avons voulu partager avec vous

Musique de chambre au Musée Marmottan

Les cinq solistes de l’Orchestre de Paris ont bien sûr choisi pour leur concert dans ce temple de l’Impressionnisme un répertoire français du début du XXe siècle.

Les compositeurs de l’époque aiment les vents, leurs mariages de sonorités très raffinés. Roussel mis à part, qui fut le professeur de Satie et composa dans sa jeunesse son Divertissement acide et entraînant, toutes les œuvres datent de l’entre-deux guerres. L’époque n’est pas encore celle de la modernité radicale, c’est déjà celle du cinéma - Jacques Ibert compose pour Pabst et Duvivier, Jean Françaix fera la musique de Si Versailles m’était conté - de l’aviation, des voyages.
Modernité et traditions s’hybrident : Tansmann apporte de Pologne autant la tradition juive d’Europe de l’Est que sa soif de nouveauté. Jacques Ibert invente une fête paysanne qu’on pourrait dire cubiste. Ce programme de pièces courtes, exploitant les couleurs suggestives des bois, du cor, la rythmique du clavier, ses possibilités harmoniques mène au Sextuor de Francis Poulenc, sa pièce maîtresse. Des trésors à découvrir, entre vivacité et poésie.

Concert de musique de chambre au Musée Marmottan-Monet le mardi 3 mai à 19h30
Œuvres de Roussel, Tansman, Ibert, Françaix et Poulenc
Avec André Cazalet (cor), Vincent Lucas (flûte), Alexandre Gattet (hautbois), Philippe Berrod (clarinette), Marc Trénel (basson) et Laurent Wagschal (piano)
Tarif unique : 10€
Achat des billets exclusivement sur place le soir même.

Écrire un commentaire

Votre commentaire

Retour à la page d'accueil