Une vie d'orchestre ce n'est pas seulement un soir de votre vie, c'est aussi plein de petits moments... que nous avons voulu partager avec vous

Treizième clip de la série Deconcerto : Schumann



Créé dans un contexte d’innovation, le Konzerstück pour quatre cors et orchestre de Robert Schumann est une œuvre rarement jouée puisqu’elle requiert des musiciens particulièrement virtuoses. Le morceau a été spécifiquement composé afin de mettre en valeur un instrument qui était alors nouveau, le cor chromatique à pistons. Rappelant le caractère novateur de l’œuvre, le musicien joue d’un instrument surprenant. Le cor est réinventé.
Malade et enclin aux hallucinations, Schumann considère cette œuvre comme l’une de ses “meilleures choses”. Pour ce romantique passionné, il s’agit d’une période positive reflétée à travers des sonorités colorées.

Tiffany Chen, étudiante à l’École Estienne, BTS communication visuelle

» L’Orchestre de Paris joue sous la Pyramide du Louvre pour la Fête de la musique

Écrire un commentaire

Votre commentaire

Retour à la page d'accueil