Une vie d'orchestre ce n'est pas seulement un soir de votre vie, c'est aussi plein de petits moments... que nous avons voulu partager avec vous

Un chef de chœur très attendu !

Des candidats étrangers, particulièrement talentueux, et plus ou moins déclarés, m’avaient de leur envie touché. Et c’est un outsider français qui nous est arrivé. Mes amis interrogés me l’avaient affirmé : “Si, si, il est très bien, vraiment très bien…”Première répétition, premier round d’observation. Comme prévu, il ne faut que quelques minutes pour être persuadé d’avoir à faire à un professionnel de haut vol. Mais quel type de chef est-il vraiment ? Que pense-t-il du chœur ? Et comment va-t-il s’y prendre avec nous ?

Deuxième répétition, deuxième round. Beau charisme, humour bienveillant, et désir affirmé de ne pas bâtir une relation sur des malentendus : me voilà en confiance.

Troisième répétition, et déjà un double constat s’impose, celui de la clarté des objectifs musicaux et de l’efficience des moyens. J’ai l’envie bizarre de lui dire que je l’adopte comme chef. J’en parle à une camarade soprano, c’est une idée qui l’a effleurée aussi. Sur le trottoir, je me lance ; cela le fait rire, et le touche, je crois. C’est bon signe.

Au fil des soirées de travail avec le chef (je l’appelle chef, Lionel serait trop familier), je perçois la grande chance que nous avons d’avoir quitté notre situation de choeur orphelin - certes dirigé par de grands maîtres, mais orphelin tout de même. L’horizon s’en trouve comme éclairci, le choeur plus confiant et plus uni et l’ambiance plus chaleureuse. Et je mets à profit cette sérénité retrouvée pour me concentrer sans réserves sur l’essentiel, bien au-delà de l’intention de bien faire : l’écoute, et le partage des gestes techniques, de l’émotion, en un mot d’un projet musical.

» Le Chœur de l’Orchestre de Paris chantera le Gloria de Poulenc, sous la baguette de James Conlon, les 14 et 15 décembre à la Salle Pleyel.

1 commentaire

S'abonner au flux RSS

  1. Gabriel

    Heureux le chœur que son chef stimule et pousse de l’avant dans l’envie partagée.

Écrire un commentaire

Votre commentaire

Retour à la page d'accueil