Une vie d'orchestre ce n'est pas seulement un soir de votre vie, c'est aussi plein de petits moments... que nous avons voulu partager avec vous

Passe-moi ta note !

Un an avec - Le Gloria de Poulenc

Lundi 21 novembre 2011, Lionel Sow, le nouveau Chef de Chœur de l’Orchestre de Paris, accompagné de huit chanteurs du chœur (Alice et Anna, sopranos / Isabelle et Elsa, altos / Gilles et Denis, ténors / Patrick et Jérôme, basses), ont rendu visite aux élèves de 6e du collège Jean Jaurès à Clichy.
La classe a intégré le projet “Un an avec”, dispositif qui donne accès aux coulisses du Chœur et de l’Orchestre de Paris à travers répétitions générales, concerts et rencontres avec les artistes. Sous la houlette de leur professeur Myriam Ladjili, les enfants du collège travaillent cette année le
Gloria de Poulenc.

Se transmettre une note sans la laisser tomber

L’échauffement corporel, nécessaire pour placer la voix avant de chanter, passe parfois par d’étranges positions et quand Lionel Sow demande aux élèves de s’accroupir en essayant de garder le buste droit ou de se pencher en avant, les mains croisées dans le dos, certains perdent forcément l’équilibre et les rires fusent dans la classe. Lionel n’en a cure et de sa voix grave demande calmement de reprendre l’exercice. Alors tous s’exécutent, plus sérieusement cette fois-ci. La tension tombe, l’excitation fait place à la concentration.
On peut commencer les exercices vocaux : se transmettre une note sans la laisser tomber n’est pas si simple. Il faut la soutenir, la pousser sans la bousculer jusqu’à son voisin, qui doit alors la recevoir sans heurt et la transporter à son tour. Les deux premières notes s’éteignent vite, mais la troisième fait le tour de la classe : maintenant, chacun est à l’écoute de l’autre et on peut chanter ensemble. Du Gloria de Poulenc, les enfants ont préparé in excelsis deo et Laudamus te. Avec les huit voix d’adultes qui les entourent, ils chantent les pièces sacrées avec ferveur. Cela manque peut-être un peu de justesse et de nuances, mais le plaisir est là, l’attention et l’échange aussi.

“Un chef de chœur, à quoi ça sert ?”

Et lorsqu’ils posent les questions qu’ils ont préparées, Lionel et les membres du chœur y répondent avec générosité, visiblement ravis de leur curiosité. Les élèves ont du mal à comprendre la notion d’amateur, tant le chant nécessite du travail et du temps. Ils demandent quel est le rôle du chef de chœur. Lionel en invite alors quelques-uns à venir au milieu de la classe pour diriger les chanteurs et pour qu’ils comprennent l’importance des gestes.
Avant de quitter le collège, les élèves nous invitent au goûter qu’ils ont préparé et que nous partageons avec eux avec un bonheur et une faim non dissimulés.

Rendez-vous à la salle Pleyel le 13 décembre !

Les élèves de 6e ont d’autres rendez-vous pour mieux préparer l’œuvre de Poulenc :
Jeudi 24 novembre, ils bénéficieront d’un atelier musical animé par Isild Manac’h, du CREA
Mardi 29 novembre, la classe de 6e assistera à une séance de travail du Chœur de l’Orchestre de Paris
Enfin, ils viendront écouter la répétition générale de l’œuvre de Poulenc le mardi 13 décembre, à la Salle Pleyel avec l’Orchestre de Paris.

Ce projet bénéficie du soutien du fonds d’action SACEM.  

Écrire un commentaire

Votre commentaire

Retour à la page d'accueil