Une vie d'orchestre ce n'est pas seulement un soir de votre vie, c'est aussi plein de petits moments... que nous avons voulu partager avec vous

Gloria : Vivaldi versus Poulenc

Ce mardi 13 décembre, les élèves de l’internat d’excellence de Marly-le-roi assistent à la générale de l’Orchestre de Paris. Le 22 novembre dernier, ils ont reçu la visite de Marie Poulanges, musicienne de l’Orchestre de Paris, venue leur présenter le programme de cette soirée. Récit de cette soirée.

Les mardis soirs sont devenus des soirées hors du commun pour ces 24 élèves volontaires. Chaque semaine ils attendent avec enthousiasme les trois musiciens de l’Orchestre de Paris qui se déplacent pour les initier à la pratique instrumentale.

Ils découvrent avec surprise le programme de cette séance un peu particulière.
Marie Poulanges, altiste de l’orchestre, est venue à Marly pour préparer la première visite des jeunes apprentis musiciens à la Salle Pleyel. Dans deux semaines, ils vont avoir la grande chance d’assister à la répétition générale du Gloria de Francis Poulenc avec le Chœur et l’Orchestre de Paris. Ils retrouveront à cette occasion leurs “professeurs” sur scène, dans leur quotidien de musicien.

Marie leur décrit tout d’abord la personnalité de Francis Poulenc, qui lui semble importante pour comprendre sa musique. Elle leur traduit le texte latin du Gloria puis leur fait écouter tour à tour le Gloria de Poulenc et celui de Vivaldi, une vraie traversée dans le temps !
En quelques minutes ils sont capables de reconnaitre s’ils écoutent Vivaldi ou Poulenc, et deviennent imbattables au quizz de Marie !

Les adolescents plongent complètement dans le monde imaginaire de l’œuvre de Poulenc. Il est parfois difficile de qualifier ses sentiments à l’écoute d’une œuvre. Ce soir-là, l’écoute du Gloria se traduit en “joyeux” et “vivant”, mais aussi “mélancolique” et “calme”. Certains commentent même la structure de l’œuvre, en remarquant qu’à certains passages le chœur dialogue avec l’orchestre.

Marie leur explique enfin pour quelles raisons cette œuvre religieuse a pu être qualifiée de provocante en 1959. Ils ne tardent pas à citer les extraits de l’œuvre dont il est question !
L’intérêt pour le Gloria est bien éveillé chez les jeunes, plus rien ne peut s’opposer à la découverte de l’œuvre entière. Vivement la répétition générale !

Ce projet bénéficie du soutien d’AXA Private Equity Mécénat.

Écrire un commentaire

Votre commentaire

Retour à la page d'accueil