Esa-Pekka Salonen dirige Debussy, Ravel et Beethoven
Concert en direct sur internet le 8 juin 2011 à 20h
et en vod jusqu’au 8 décembre 2011.
 

Programme

Claude Debussy La Mer, trois esquisses symphoniques
Maurice Ravel Concerto pour piano en sol majeur
Ludwig van Beethoven Symphonie n° 7 en la majeur, op.92

Distribution

Esa-Pekka Salonen Direction
Orchestre de Paris
David Fray Piano

Concert avec entracte - fin du concert aux environs de 22h

Grand spécialiste du XXe siècle, Esa-Pekka Salonen poursuit sa collaboration avec l'Orchestre de Paris, avec lequel il aborde pour la première fois Debussy et Ravel.
C'est aussi une occasion rare de l'entendre diriger le répertoire classique et tout particulièrement Beethoven. La Mer s'inscrit dans l'œuvre de Debussy deux ans après Pelléas et Mélisande. C'est dire qu'en peu de temps le compositeur jette un trouble considérable dans le monde musical... Plus que l'impressionnisme - la description d'un paysage marin - c'est la manière dont Debussy traite l'espace, dont il disperse les timbres, une expérience purement sonore, qu'il est toujours exceptionnel de vivre à l'audition de La Mer.
Le Concerto en sol naît vingt-cinq ans plus tard. C'est la dernière œuvre importante de Ravel et son deuxième mouvement d'une poésie dépouillée très touchante, commencé solo à la façon d'une Gymnopédie, ne peut qu'évoquer la fin proche du compositeur. Prémonition balayée par un final en tourbillon, qui demande une technique et une fougue hors pair de la part du soliste. La symphonie de Beethoven, loin de s'opposer à ces deux premières œuvres, semble surenchérir !
Sursauts, tressaillements, danses effrénées, avec le seul repos du second mouvement comme une respiration lourde, cette œuvre est une jubilation inextinguible.