Les 40 ans de l'Orchestre
Parité
L’orchestre vient de recruter deux violonistes masculins. L’expression est étrange, mais la précision est nécessaire. Quand on regarde l’orchestre sur scène, on accréditerait facilement l’idée que le métier se féminise. Mais cette impression relève plus du premier que de l’arrière-plan. Parmi les violons, en effet, la proportion de femmes est importante. Les femmes sont même majoritaires parmi les seconds violons à l’Orchestre de Paris.
Tous orchestres symphoniques en France confondus, les violonistEs –au féminin, donc- sont supérieures en nombre à leurs collègues masculins dans la tranche d’âge de la trentaine. Les altos sont en proportions égales, les violoncelles encore largement masculins (environ 2/3 d’hommes pour 1/3 de femmes). Les femmes sont à peine représentées parmi les contrebasses.
Mais une fois traversée la forêt des archets, les femmes sont rares. Dans les statistiques comme dans la réalité de cet orchestre. Hautbois, clarinette, basson, la représentation féminine est faible, mais elle existe (une jeune contrebassonniste est entrée à l’orchestre en 2007), alors que parmi les flûtistes l’équilibre est constant. Plus haut dans les rangs, le décalage est flagrant, les statistiques laissent passer quelques femmes cornistes, trompettistes ou trombonistes, mais aucune à l’Orchestre de Paris.
En fait, cet orchestre, créé sur la base d’une ancienne formation, a vu la part féminine de son effectif évoluer doucement, depuis une base zéro jusqu’à la proportion d’un bon quart. Je dis "base zéro" parce qu’en 1967, au moment de la transformation de la Société des Concerts du Conservatoire, entièrement masculine, le bruit courait qu’il était inutile de se présenter, que de toute façon, on n’engagerait pas de femme. Intoxication ? Six intégrèrent la nouvelle formation, cinq instrumentistes à cordes et une harpiste. Dix ans plus tard, leur nombre avait doublé. Et à la fin des années 80, cette douzaine c’était à peine le nombre des femmes violonistes. Tous pupitres confondus, elles étaient 20. En 1994, arrivait la première flûtiste. En 1999, la première contrebassiste.
Les femmes sont actuellement 35 pour un effectif total de 119 musiciens. Un bon quart. Un petit tiers. Voilà, une nouvelle façon de parcourir l’orchestre du regard.
VOTRE ESPACE PERSONNEL
FACEBOOK
Partagez cette page avec vos amis sur Facebook.



Rejoignez-nous dès maintenant sur notre page Facebook pour vivre avec nous tous les événements de la saison 2012/2013 !
L'Orchestre de Paris sur Facebook

 

DEL2