Les 40 ans de l'Orchestre
Le chœur et sa course
Ce fut un petit feu d’artifice. J’avais envie d’un sondage, que je mènerais auprès des chanteurs du Chœur de l’Orchestre de Paris. Solliciter leur mémoire pour que quelques grands moments se détachent au premier plan. Chacun semblerait plutôt porter en lui son secret souvenir, celui qui spontanément ressort.

La Symphonie Babi Yar de Chostakovitch, donnée en octobre 87 sous la direction de Daniel Barenboim. La Damnation de Faust aux Chorégies d’Orange en juillet 99. Le Requiem de Berlioz lors de la première tournée américaine (c’était en mai 1979, à Washington et à New York). Celui de Verdi à Turin avec Carlo Maria Giulini en janvier 1998. Les Contes d’Hoffman au Palais Omnisports de Paris Bercy mis en scène par Jérôme Savary en mai 2004. Pierre Boulez dirigeant Daphnis et Chloé de Ravel au Théâtre du Châtelet en juin 2006. Et autant de commentaires qui ancrent les souvenirs dans le concret ("notre pianiste était à genoux devant le chef pour retenir la partition dans le mistral... ", "je m’étais cassé la jambe et je n’avais pas pu faire le premier concert Salle Pleyel", "j’avais pris des vacances pour suivre les répétitions, sinon c’était presque impossible...")

À établir cette liste, je comprenais pourquoi le cœur leur battait si fort, à ces non-professionnels qui constituent le Chœur de l’Orchestre de Paris. Rencontrer ainsi d’immenses musiciens et partager avec eux de tels moments... Le chœur a eu trente ans en 2006. De nombreux témoignages et informations ont été rassemblés pour l’occasion (on les trouve à cette adresse: cliquez ici ). Et des informations plus subjectives sur le site dédié à Arthur Oldham, le chef de chœur fondateur de la formation (www.lesamisdarthur.info ) et tenu par ses anciens chanteurs.

Ce qui est le plus remarquable, c’est qu’après avoir montré qu’un chœur amateur pouvait atteindre ce niveau et servir les œuvres qui le réclamaient, après s’être établi donc, le chœur cherche toujours, réfléchit à d’autres manières de travailler. Dans le futur, il rejoindra peut-être le chœur du London Symphony Orchestra dans son fonctionnement. S’associeraient des membres permanents très disponibles (il faut répéter deux soirs par semaine) à d’autres qui choisissent de se concentrer sur quelques productions seulement. Pour voir Boulez ou Järvi de face, comme ce sera le cas en 2008, combien de très bons chanteurs amateurs ne dresseraient pas l’oreille ?
VOTRE ESPACE PERSONNEL
FACEBOOK
Partagez cette page avec vos amis sur Facebook.



Rejoignez-nous dès maintenant sur notre page Facebook pour vivre avec nous tous les événements de la saison 2012/2013 !
L'Orchestre de Paris sur Facebook

 

DEL2